Le détournement citoyen

Mercredi 15 janvier, tôt le matin.

La sculpture sur le Vieux Port « ici Marseille change » a été détournée un bref moment en « Ici Marseille s’effondre ».

Ici, Marseille s’effondre.

Une action pour rappeler la triste réalité de Marseille qui n’aura pas duré plus d’une heure et demie : les services de la métropole n’ont pas tardé à faire disparaître ce message de dénonciation du mal logement.

Mais il n’aura fallut que quelques heures avant qu’un autre message, ailleurs dans la ville, réapparaisse. Cette fois-ci c’est au quartier des réformés que la messe est dite! L’affiche « ensemble pour la rénovation de nos églises » a été transformée, elle aussi un court moment… On vous laisse regarder ça.

Ensemble pour la rénovation de nos : logements. Ni seigneurs, ni Vassal.

 


2 réflexions sur « Le détournement citoyen »

  1. Je viens de prendre le temps de vous lire, écouter et parcourir vos pages. Nous sommes le 5 Juillet 2020 c’est à dire 20 mois après les effondrements de la rue d’Aubagne.Je fais partie de ces volontaires qui ont mis en place des permanences d’accueil dès fin décembre 18.Et demain, et mardi, nous avons encore rdv avec des familles délogées en demande d’aide. Pourquoi ? Parce que malgré l’intensité des émotions, des scandales et des requêtes, les immeubles continuent de trembler, les évacuations de se poursuivre .Et persiste le sentiment qu’il faut qu’on se soutienne, pour tenir. Comme on tient à cette ville si épuisante et si belle ou si belle et si épuisante. Bravo d’avoir mis en forme et en lien, les mille pensées qui nous ont traversé.es et se réaniment régulièrement.

    1. Merci beaucoup de nous lire ! Nous sommes très heureuses que ce blog soit parcouru et qu’il ravive les souvenirs, les colères et les envie de lutter. Nous vous envoyons du courage pour continuer. Comme vous le dites si bien, on se soutient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.